Three Billboards : Les Panneaux de la vengeance, la claque de la semaine

Le cinéma, son pop corn, ses fauteuils rouges (le plus souvent), ses bandes annonces… Autant d’éléments qui te paraissent peut-être familiers, mais qui sont plus épisodiques pour moi. Il faut dire que j’ai du mal à me dégager du temps pour aller au ciné, et puis avec netflix à la maison, on en devient plus pantouflard !

Toutefois, hier, je me suis rendue dans le cinéma près de chez moi et bim ! La claque ! Je suis restée 2h scotchée à regarder Three Billboards : Les Panneaux de la vengeance. Frances MacDormand y incarne Mildred Hayes, mère de famille affligée par la perte atroce de sa fille. Depuis plusieurs mois, la police n’avance pas sur l’enquête. Alors Mildred loue 3 panneaux en bordure de route et y interpelle le chef de police, Willoughby (rien à voir avec Raison et Sentiments, je te vois venir ami(e) austenien(ne)). Et ces panneaux risquent fort de provoquer de tumultueuses réactions ! Je ne t’en dis pas plus, mais, pendant 2h, on ne cesse de voir évoluer son propre point de vue sur les personnages qui évoluent devant nous. Comme dans la vie, rien n’est tout noir, ou tout blanc. Dopée d’une bonne dose d’humour noir, de cynisme et de rythme, l’intrigue se poursuit avec la même tenacité que Mildred Hayes. Pas de temps mort, pas de répit. Que des dialogues ciselés et des scènes punchy.

Mildred Hayes mériterait un article à elle seule : combattive, déterminée, téméraire, mais aussi seule, fragile et brisée. Elle est le centre de ce film. On suit son combat pour faire élucider le meurtre de sa fille. Et si on salue son implication, soutient-on pour autant la méthode ?

Quant à Dixon, le flic affreux, sale et méchant, est-ce un abruti, une brute, un paumé ?

Toutes ces questions tournent dans ta tête tout au long du film, et ce n’est que lorsque la lumière se rallume que tu prends le temps d’y répondre, en te disant que ça fait du bien d’avoir vu une grande histoire de cinéma !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *